13.11.2015 : Paris désarmé !

Image associée

 

Netflix a produit une mini-série intitulée Fluctuat nec mergitur qui retrace, minutes par minutes, l’attaque terroriste du 13 novembre 2015.
C’est consternant.
Le sort de ces hommes et femmes tirés comme des lapins, les mille-cinq cents spectateurs du Bataclan pris en otages et froidement massacrés par trois types qui prennent leur temps, vont et viennent, vident leurs chargeurs et discutent même avec des spectateurs tétanisés. Odeurs de poudre, de sang, de froide sueur. L’horreur !
Et puis, quelle lâcheté ! Il n’y a aucun héroïsme a tirer à la Kalach sur des hommes et des femmes assis en terrasse, écoutant de la musique ou se baladant simplement dans la rue au mauvais endroit, au mauvais moment.
L’improvisation générale qui suit le début de l’attaque, est normale, personne, mais alors personne, ne s’attendait à pareille action. Il y a donc du flottement, de l’incrédulité, de la sidération. La suite, vous connaissez …
Je vais vous dire quelque chose : si des gens avaient été armés ce soir là, il y aurait eu moins de victimes. C’est sûr ! Imaginez un riverain sur un boulevard qui, de sa fenêtre, aperçoit un type qui, tranquille, massacre les clients d’un restaurant … il aurait pu agir. Ou un ou plusieurs spectateurs du Bataclan qui sortent leur 6,35 ou 7,65, les choses eussent changé.
Pourquoi les banlieues sont-elles armées et pas les braves gens ? Aux États-Unis un massacre comme celui que Paris vécut est impossible ; dans le pays de Donald Trump, non seulement le citoyen a le droit d’être armé, mais ce droit est inscrit dans la Constitution. Vous réalisez que durant des heures une poignée de types a tenu tête à toute l’infrastructure policière d’un État qui se veut et se dit puissant. Il y a de quoi rire, n’était-ce le tragique de l’histoire.
Mes amis, armez-vous ! Pas illégalement, cela va de soi. Inscrivez-vous dans un club de tir et allez-y régulièrement. Arrangez-vous pour porter une arme (un 6,35, par exemple, qui se range facilement). Mais pas question de faire le mariole et de frimer, ce serait indigne. Pratiquez aussi un art martial et, tant qu’à faire, pour apprendre à vous maîtriser, adonnez-vous à la méditation, style zen. Soyez froid, maître de vous et ne tirez qu’à bon escient et sur la cible !
Ce que m’inspire cette série et les confessions des victimes vivantes, c’est qu’on est pas sorti de la génération de mai 1940, celle des vaincus ! Il est plus que temps de changer de mentalité.
Et pour commencer, cessez de croire que tout le monde il est beau, il est gentil. L’homme est d’abord mauvais. Il est lâche, menteur, égoïste et trouillard avec ça. D’aucuns, pour satisfaire leur ego ou leurs frustrations tueraient père et mère. L’homme est quelque chose qui doit être dépassé, c’est pas moi, c’est Nietzsche qui l’a dit.
Armés, vous devrez l’être car, les années passant, la situation deviendra de plus en plus grave. Trouvez-vous normal qu’on fête Noël avec des policiers et des militaires partout, qu’on interdise des avenues avec des blocs de béton pour pas qu’un camion vienne faucher les piétons et qu’à l’entrée des églises ou des mairies il y ait des vigiles armés qui parfois vous regardent de travers ? Que les gares, les aéroports, les fêtes de village soient le lieu de déploiement de forces censées assurer l’ordre. Dans quel monde vivons-nous ?
Dans un monde dur, implacable, où certains, par haine et fanatisme religieux, détestent tout ce qui est nous et envient l’héritage de notre travail et celui de nos parents.
Alors,braves gens, finis les délices de Capoue. Prenez en main votre propre sécurité et celle des vôtres. Soyez réalistes. Aux bisounours l’abattoir est promis, à celui qui sait tirer et, sans état d’âme, neutraliser son ennemi, la vie sourira, car elle est un combat et aime les vainqueurs.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s